AnimageDe l'image fixe à l'image animéeDe l'image fixe à l'image animée
 
 
Cine-Collector
 
Affiche festival Annecy 2010

Teclópolis

Réalisation : Javier MRAD
Pays : Argentine
Année de production : 2009
Durée : 12 mn 10 s

http://www.teclopolis.com.ar/

 

 

Pitch : ce court-métrage argentin réalisé en stop motion expose la disparition d'une civilisation face à l'apparition des ordinateurs.

Histoire : Le film commence par l'évocation de la nature avec des magazines dansant dans le vent tels des herbes hautes dans un champ puis on se laisse bercer par les va et vient de la mer, représentée par un napperon pour l'écume et une couverture bleue pour l'eau.
Mais la technologie arrive…
Des  immeubles, représentés par des claviers, se construisent à une vitesse éclaire, grignotant donc cette nature et ses objets désuets…
La nature reprendra-t-elle sa place grâce à sa force dont elle seule à le secret ?

Interview de Becho Lo Bianco (responsable de l'animation) et Mariano Bergera (animateur).

Becho Lo Bianco and Mariano Bergera

- Comment est né le projet ?
Le projet est né d’une œuvre artistique qui n’était pas destinée à être animée. L’idée de créer une animation, nous est venue par la suite.

- Combien de temps avez-vous passé sur le film ?
Nous avons passé 1 an de conception et 1 an de réalisation, entrecoupé par des réalisations de pubs pour financer le film.

- On peut voir que les souris contrôlant le monde technologique sont de marque Apple, y’a-t-il un message derrière ça ?
On nous pose souvent la question, mais non, nous avons utilisé des souris design afin de démarquer les dirigeants.

- Combien avez-vous utilisé de clavier pour constituer la ville ?
Avant nous disions un millier, mais en fait nous ne savons pas exactement.

- Merci de nous avoir accordé du temps pour cette interview et bonne continuation.
Merci au public français qui a bien acceuilli notre film.

Voici un apperçu du film :
 

Prix : Teclopolis a obtenu une mention spéciale au 22e festival Rencontres Cinémas d’Amérique Latine de Toulouse en mars 2010.